Logo Erasmus+

Projet Méthanisation

 

 

Le 31 Mars 2016 a été déposé un projet Partenariat Stratégique - Innovation auprès de l’Agence Nationale Erasmus+ sur la Méthanisation.
En partenariat avec des partenaires français, finlandais, allemands, slovaques et turcs, l’objectif de ce projet est d'apporter des réponses de formation en Europe à des besoins émergents dans le domaine des énergies renouvelables en prenant appui sur l'exemple de la méthanisation.


A travers une première étude, qui faisait le bilan des formations disponibles pour un responsable d'unité de méthanisation réalisée sur deux régions en France (Périgord, Alsace), nous avons constaté que les formations dans le domaine de la conduite d'unités de méthanisation étaient peu nombreuses. Il en existe dans le domaine des démarches préalables à la mise en place mais pas dans le domaine de la conduite proprement dite.
Les personnes qui s'investissent dans ce type de projet, doivent se construire à titre personnel l'ensemble des références permettant à l'unité de fonctionner.
Pour améliorer la qualité de la formation nécessaire pour les porteurs de projets et les salariés ou futurs salariés de ces équipements, il parait nécessaire de poursuivre et d'approfondir le travail réalisé au cours de la phase préalable


Tous les pays d'Europe ont leur propre politique de développement des unités de méthanisation, mais nous avons constaté que les approches politiques sont différentes. Nous souhaitons mettre en place un programme de formation modulaire qui devra répondre aux différents fonctionnements mis en place, mais qui créera un espace commun entre les pays et amènera les futurs apprenants à réfléchir sur les orientations prises en ayant les solutions techniques immédiatement disponibles. Ce programme devra aborder tous les aspects de la conduite d'une unité de méthanisation et l'outiller à l'aide de documents, d'outils pédagogiques qui, à l'heure actuelle, n'existent pas.
Pour proposer ces documents, il sera nécessaire de rechercher et de formaliser des références en prenant appui sur toutes les initiatives prises dans les différents pays les plus innovants en la matière.

Nous souhaitons ensuite formaliser cet espace commun de formation à travers un dispositif d'ECVET afin de fédérer les contenus et de permettre à nos apprenants de pouvoir faire preuve de mobilité au cours de leur cursus de formation et même après.

La richesse que peut apporter un partenariat européen dans ce projet se situe à plusieurs niveaux :

  • Approche de la diversité de mise en œuvre des unités de méthanisation afin de ne censurer aucune mise en œuvre. Les politiques de l'Allemagne et de la France, par exemple, sont très différentes en la matière. La France privilégiant une approche "gestion des déchets", l'Allemagne acceptant l'utilisation de production énergétiques. Ou bien les conditions climatiques en Turquie ou en Finlande sont très différentes et donc la manière de conduire une unité l'est tout autant. Afin de disposer d'un apport technique complet sur le pouvoir méthanogène des différents "aliments" de l'unité, une étude comparative prend tout son sens.
  • Comparaison des différents systèmes d'accompagnement mis en place afin d'en tirer le meilleur et ainsi de garantir la construction des modules de formation et de leurs outils pédagogiques.
  • Meilleures connaissances des différents cursus de formation afin de favoriser la mobilité des apprenants et des enseignants
  • Mettre en œuvre un dispositif ECVET pour promouvoir la qualité de la formation mise en place et favoriser la mobilité des apprenants.


Le projet Méthanisation entre dans les priorités du programme de travail adopté par la Commission Européenne en répondant aux priorités :

  • Objectifs dit 20-20-20 : atteindre 20 % d'énergies renouvelables et faire face aux changements climatiques et aux enjeux énergétiques. En proposant un programme de formation et des outils pédagogiques adaptés à différentes situations d'enseignement (élèves, apprentis, adultes, formations complètes ou modules spécifiques), le projet permettra d'accompagner le développement de la mise en place des unités de méthanisation en accompagnant le développement des compétences des personnes qui y seront impliquées, en France comme dans les autres pays européens.
  • En s'inscrivant dans la directive européenne d'avril 2009 relative à la promotion de l'utilisation des énergies produites à partir de sources renouvelables.
  • En proposant un programme modulaire, ce projet permettra aux centres de formation quels qu’ils soient d'utiliser les références produites afin de les adapter à sa propre problématique de formation des jeunes en parcours longs diplômants ou des adultes en stages courts de perfectionnement professionnel. Cela permettra de tisser un vrai lien entre les différents dispositifs de formation tout au long de la vie qui travaillent sur un même thème.
  • Par la réflexion sur la mise en œuvre des ECVET, ce projet favorisera la mise en place d'instruments pour la reconnaissance mutuelle et la validation des compétences et des qualifications. Nous souhaitons ainsi favoriser la mobilité de nos apprenants en proposant également un outil adaptable à différents contextes nationaux.

Unité méthanisation

L'unité de méthanisation de l'EPL

 

Réunion Erasmus+

Réunion Transnationale de préparation au projet Erasmus+

Conception graphique
Chantal Reiss :
Conception TYPO3 :
Ameos
Mentions Légales